Un IEP pour les universités de Cergy-Pontoise et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Guid'Formation | 16.09.2013 à 04h00 Mis à jour le 02.12.2015 à 03h56
image

Cela faisait plus de 20 ans qu’aucun Institut d’Etudes Politiques (IEP) n’avait pas été créé en France. La série s’apprête à prendre fin grâce à l’initiative de l’Université de Cergy-Pontoise et de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines qui en ouvriront un, en partenariat, à la rentrée 2014. Celui-ci sera implanté à Saint-Germain-en-Laye.

 

Le nom de cet établissement sera bientôt dévoilé mais l’on sait déjà que l’IEP commun aux deux facultés franciliennes intégrera le concours commun du réseau (1ere et 2e année) et organisera son propre concours d’entrée pour la 4e année du cursus. Comme tout IEP, la formation sera vouée à l’apprentissage des sciences sociales, tout particulièrement durant les 2 premières années. Il est d’ores et déjà prévu que la troisième année du programme soit internationalisée et que les deux dernières années de ce cycle s’effectuent dans un esprit de professionnalisation. L’étudiant en fin de cursus se verra diplômé d’un Master 2 dont l’intitulé sera à choisir par lui-même parmi une quinzaine de spécialités (sciences sociales, droit, sociologie, histoire et géographie…) ainsi que d’un Master 2 délivré par l’une des deux facultés de Versailles ou de Cergy.

 

Ouvert l’international, ce diplômé intégrera une pratique assidue des langues étrangères. La troisième année du cursus sera dédiée à l’ouverture sur le monde. Des accords sont, à ce titre, en cours avec certains établissements étrangers.

 

L’ouverture d’un nouvel Institut d’Etudes Politiques de région en Ile-de-France répond à un besoin géographique et à une demande formulée aussi bien par les institutionnels que par les étudiants franciliens. Elle se veut aussi une réponse à la nécessité d’étoffer l’offre de formation d’excellence en sciences sociales. Ce nouvel établissement, fondé sur un partenariat des deux universités UVSQ et UCP, pourra compter sur la mutualisation des forces des deux entités fondatrices (recherche, complémentarité des compétences…).

 

Le recrutement du nouvel IEP se voudra résolument démocratique et seront mises en places plusieurs passerelles avec l’université. En premier lieu, le dispositif de préparation au concours, déjà installé au sein de l’Université Cergy-Pontoise, sera étendu à de nouveaux lycées publics. D’autre part, les étudiants de Licence 3 de certains cursus (dont certaines licences professionnelles) profiteront de modules transversaux mis en place au cœur des deux universités fondatrices pour préparer les concours d’entrée en deuxième puis en quatrième année.