Intégrer les prestigieux Instituts d’Études Politiques (IEP) après son Bac S

Guid'Formation | 18.07.2016 à 17h38 Mis à jour le 19.07.2016 à 10h31
image

On connait tous les IEP (Instituts d’Études Politiques) mais probablement sous un autre nom : celui de Sciences Po ! Si « Sciences Po » désigne l’IEP de Paris, il existe 9 autres instituts d’études des sciences politiques dans toute la France.

Les scientifiques trouvent  généralement leur place au sein des promotions qui garnissent les bancs des 10 IEP Français. Cela peut aller de 25 % des bacheliers S pour Sciences Po Rennes jusqu’à 43 % de scientifiques pour la promotion 2014 de l’IEP Paris !

L’enseignement en IEP n’est pas de tout repos et les semaines risquent d’être chargées pour tous ceux intégrant ce cursus. Tour d’horizon du parcours « Sciences Po » et des clés pour le réussir.
 
Un cursus pluridisciplinaire qui forme à l’excellence

La formation au sein d’un des 10 IEP se fait en deux cycles.

Le premier cycle qui dure 3 ans est pluridisciplinaire et très général. L’objectif est de donner à l’étudiant un bagage important de connaissances dans de multiples domaines pour parfaire sa culture générale. Contrairement aux idées reçues, on n’étudie pas que les sciences politiques à Sciences Po ! Économie, droit, langues, histoire, relations internationales sont également au programme de l’emploi du temps de  l’étudiant.

Le travail personnel est tout aussi important que le travail en cours dans ce type de cursus. Comment ne pas penser que la rigueur et l’organisation inculquées en Bac S ne seront pas un plus pour l’étudiant ?

Le parcours à l’international est également présent ! Une année de ce cursus se fera obligatoirement à l’étranger (généralement la troisième) pour apprendre aux étudiants à évoluer dans un contexte mondial. Les langues étrangères font également partie intégrante des enseignements. Preuve de l’ouverture à l’international du cursus.

S’en suit donc le deuxième cycle et l’arrivée du Master ! C’est parti pour deux années qui seront marquées par la spécialisation de chaque étudiant. C’est le moment de choisir d’évoluer dans le domaine des relations internationales, des affaires européennes ou bien encore de la communication. Une vingtaine de masters sont proposés au sein des IEP. Chacun se terminant par un stage long (de 4/6 mois) et un mémoire clôturant la formation. Certains IEP sont les seuls à dispenser certaines spécialisations de Master et il sera nécessaire de bien étudier ses possibilités au fil du cursus.

Un concours difficile et très sélectif

Réussir le concours pour rentrer à Sciences Po (Paris ou autre) n’est pas chose aisée. Il est possible d’intégrer Sciences Po durant chaque année de la formation. Mais il est conseillé d’intégrer ces IEP dès la première année afin de bénéficier du cursus complet.

Le concours d’entrée se décompose de la façon suivante :
  • Un concours commun à 7 IEP afin de faciliter la tâche du candidat : Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse ;
  • Les IEP de Paris, Bordeaux et Grenoble qui organisent chacun leurs concours selon des modalités qui leur sont propres.

Même si ces plusieurs concours sont différents, ils sont tous construits plus ou moins de la même manière et vont faire appel à la culture générale de l’étudiant, à sa capacité de réflexion, de réaction et d’expression. Et cela dans les domaines de l’histoire, des langues étrangères, de l’actualité

Il est important de noter que les futurs candidats connaissent la thématique générale de l’épreuve des « Questions contemporaines ». Par exemple, nous savons que les thèmes du concours 2017 seront : la mémoire et la sécurité.

Généralement, environ 10 % des candidats réussissent le concours d’entrée des différents Sciences Po en France. Et il est important de bien se renseigner auprès de l’IEP que l’on souhaite intégrer sur les frais de concours, les dates d’inscriptions…

Le niveau du concours étant particulièrement relevé, il existe des solutions pour s’y préparer tout en poursuivant ses études et notamment ses révisions du bac :
  • Tremplin IEP : prépa à distance avec diffusion des cours sur internet et rendus réguliers de devoirs qui obligent donc à une certaine régularité dans le travail. Elle est peu couteuse (à peine plus de 400 euros) et possède un très bon taux de réussite pour les étudiants passant le concours.
  • Prépa privée : frais de scolarité plus élevée mais garantie d’un enseignement de qualité.

Comment bien réussir ses années à l’IEP ?

Lorsque l’on s’engage sur un parcours dans un IEP, la route menant au diplôme passe par 5 années d’études. Cinq années relativement rudes avec une grande charge de travail. Il ne faut pas avoir peur du travail qui nous attend et de l’organisation que cela implique.

Il ne faut pas hésiter à accorder une part très importante au travail à la maison qui va venir compléter les enseignements. Ayant relativement beaucoup de matières dans l’emploi du temps, il faut donc bien s’organiser pour ne pas se perdre entre toutes.

Les clés pour intégrer et réussir son parcours « Sciences Po » :

- Bien préparer son concours pour maximiser ses chances de réussite ;

- Etre sérieux et régulier tout au long de sa scolarité pour appréhender un maximum les nombreuses notions enseignées ;

- Donner son maximum pour décrocher le fameux grade Master de l’IEP qui est un véritable passeport pour le monde professionnel.

Ce diplôme vous ouvre les portes du monde du travail. L’enseignement étant pluridisciplinaire, il fait de vous un véritable expert dans de nombreux domaines.