Interview de Noël, en dernière année à l'INSA Toulouse

Guid'Formation | 25.09.2014 à 03h58 Mis à jour le 19.11.2015 à 16h03
image

Noël, 22 ans, a fait une classe préparatoire à l'université avant d'intégrer l'INSA Toulouse, en spécialité Mathématiques appliqués. Aujourd'hui en cinquième et dernière année, il revient sur son parcours.

 

- Quelle filière as-tu suivie au lycée ? Pour quelles raisons as-tu choisi cette voie plutôt qu’une autre ?

 

J’ai suivi la filière Scientifique, option Maths car j’ai toujours eu un goût prononcé pour les mathématiques et la physique, dont je trouvais l’apprentissage plus facile dans la mesure où c’est en un sens plus organisé et qu’il est généralement demandé une rigueur moins sujette au « peut-être » (c’est juste ou c’est faux). J’ai également toujours eu de meilleures notes dans ces matières plutôt que dans le domaine littéraire ou encore dans les sciences sociales, ce qui facilitait grandement leur apprentissage car je m’y investissais par conséquent beaucoup plus.

 

- L’orientation après l’obtention du Bac n’est pas toujours facile : vers quelles études t’es-tu dirigé après ton Bac ? Avais-tu déjà ton projet professionnel bien délimité ? Si non, comment s’est-il construit ?

 

Après l’obtention du Bac, j’ai opté pour une classe préparatoire en université. Je n’avais à cette époque aucune idée de ce que je ferai, je n’avais pas imaginé finir en école d’ingénieur, me sentant plus l’âme d’enseignant. La découverte de mes matières préférées dans un contexte à la fois très théorique mais plus appliqué dans des exemples concrets m’a permis de me diriger par la suite vers l’ingénierie.

 

- Raconte-nous la manière dont s’est déroulé le début de tes études : la transition avec le lycée s’est-elle bien passée ?

 

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu trop de soucis avec les études, la transition lycée-prépa a été plutôt facile d’un point de vue scolaire, le niveau était juste plus élevé et la cadence beaucoup plus intense. Il faut savoir trouver son rythme et surtout garder du temps pour soi…

 

- Par la suite, tu as décidé de poursuivre tes études : Pourquoi ? Comment as-tu connu ton actuelle formation ? Sur quels critères l'as-tu choisie ?

 

Étudier m’a toujours beaucoup plu et c’est un fait qu’il est difficile de trouver du travail sans un minimum de diplômes. J’ai connu mes différentes formations successives via la formation antérieure, par le biais de forum, de sites spécialisés mais surtout par le bouche à oreille ou grâce à des discussions avec mes professeurs.

 

Peux-tu nous raconter comment se passe l’admission puis l’intégration à cette école ?

 

L’admission à l’INSA se faire sur dossiers, sur la sélection des notes du Bac pour les entrants en première année, et sur les résultats finaux semestriels et résultats du Bac pour les entrants de mi-parcours, avec à chaque fois un entretien de motivation.

 

- Quelles sont les matières importantes que tu as étudiées durant ton cursus ? Qu'est-ce qui t'as intéressé tout particulièrement ?

 

Mathématiques, physique, chimie, mécanique ; toutes m’ont fortement intéressées, même si je me destinais inévitablement aux mathématiques.

 

- Selon toi, quelles sont les qualités personnelles et professionnelles à détenir pour suivre ton cursus ?

 

Rigueur, organisation, esprit d’analyse, logique, esprit scientifique, savoir travailler par analogie et adaptation…

 

- Quels conseils offrirais-tu à un lycéen/étudiant qui souhaite se lancer dans la même voie que toi ?

 

N’hésite pas, quelle que soit la voie qui semble te correspondre, fonce et ne désespère pas ! Si cela ne te plait vraiment pas tu t’en rendras compte, et si cela t’es trop difficile, n’abandonne pas, tâche de t’entourer des bonnes personnes et amis pour te conseiller, t’aider et te guider jusqu’à l’obtention de tes diplômes.

 

- As-tu fait partie d'une association étudiante ? Si oui, peux-tu nous en parler ?

 

Oui, cette année j’ai été membre actif des Enfoiros de l’INSA Toulouse qui est une association vouée à la collecte de dons pour les Restos du Cœur (inspirée des Enfoirés de Coluche) : collecte de denrées alimentaires, animations dans des centres pour sans-abris, réalisation de concerts sur Toulouse (chant, danse, sketchs…).

 

- Durant tes études, as-tu eu l’occasion de faire un stage ou un échange à l’étranger ? Si oui, comment cela s’est-il passé ?

 

Cet été, j’ai réalisé mon stage au DLR à Stuttgart, un institut renommé en Allemagne, pendant une durée de 2 mois et demi. Cela s’est merveilleusement bien passé, mon maître de stage a été énormément à mon écoute tout au long du stage, j’ai eu l’occasion de travailler sur un projet passionnant. Mon seul regret est de n’avoir pu aller jusqu’au bout de ce que j’avais planifié.

 

Le mot de la fin : y aurait-il un conseil/une anecdote particulière sur la vie d’étudiant que tu aimerais partager avec nos lecteurs ?

 

Profite à fond de ces années-là, ce sont probablement les meilleures de ta vie, reste motivé et même si travailler est très important, avoir une vie sociale est aussi essentiel au bon déroulement de l’apprentissage. Trouver le juste milieu est probablement ce qu’il y a de plus difficile. Mais qui a dit que la vie étudiante était toujours facile ?