Ingénieur : le métier anti-crise

Guid'Formation | 07.03.2013 à 09h11 Mis à jour le 07.03.2013 à 09h11
image

Alors que les médias ont tendance à fournir une vision négative de la situation actuelle de l’emploi en France, il semble important de souligner que la situation n’est pas désespérée et qu’il existe, encore, des métiers qui ne souffrent pas de la crise. C’est le cas du métier d’ingénieur qui semble ne pas connaitre le chômage.

Chaque année la France forme près de 32 000 ingénieurs alors que la demande nationale est de 42 000 diplômés. Comme l’indique Christian Lerminiaux, président de la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) « on peut parler de pénurie », d’autant plus que d’ici une dizaine d’année une génération d’ingénieurs assez nombreuse devrait arriver à la retraite.

Le succès que connait cette filière sur le marché du travail fait que les jeunes diplômés trouvent très rapidement un emploi, que ce soit dans le prolongement de leur stage de fin d’études ou après avoir déposé des candidatures.

Alors pourquoi la France manque t-elle d’ingénieurs ? Il semble que l’origine du problème soit dans le manque d’information distribuée aux jeunes qui n’arrivent pas à définir clairement en quoi consiste cette profession. Pour plus d’information sur les métiers d’ingénieurs et sur les différentes formations venez consulter notre classement des grandes écoles d’ingénieurs !