APB : Mode d’emploi

Guid'Formation | 06.01.2014 à 11h35 Mis à jour le 06.01.2014 à 11h35
image

Afin de vous présenter plus en détail ce qu’est la procédure Admission Post Bac (APB) et quelles en sont ses principales modalités, Educ’actu a rencontré Bruno Jouvence, Vice-Président de la Fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public.

Première fédération à l’origine du mouvement des parents d’élèves, créée en 1926 par des parents pour des parents, la Fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public (PEEP) regroupe 200 000 familles.

Reconnue d’utilité publique en 1962, la PEEP est la porte-parole de toutes les familles adhérentes dans la communauté éducative de l’enseignement public français, de la maternelle à l’université et dans tous les secteurs d’enseignement. La fédération PEEP représente, informe et accompagne les familles d’élèves et d’étudiants.

Acteur et interlocuteur clairement identifié et privilégié des pouvoirs publics, de l’échelon local à l’échelon national, elle revendique la primauté éducative des parents et son attachement à l’école publique et laïque.

Comment la PEEP épaule les parents dans l’aide aux choix d’orientation ?

La PEEP diffuse de l’information sur l’orientation à tous ses niveaux : au niveau national, la fédération met à disposition de ses responsables les outils permettant de comprendre les différents paliers d’orientation au cours de la scolarité. Ces derniers peuvent ainsi répondre aux questions des familles et diffuser à leur tour cette information.

Les principaux supports utilisés en la matière sont la revue de la fédération, « la voix des parents », mais également des lettres d’information numériques ou des fiches thématiques mises à disposition des responsables PEEP.

En ce qui concerne l’orientation post bac, les associations académiques PEEP sup, qui regroupent des parents d’étudiants, vont régulièrement à la rencontre des parents de lycéens pour leur faire partager leurs expériences et leur donner de l’information spécifique.

Enfin, il appartient aux délégués PEEP des établissements du secondaire de s’assurer que l’information institutionnelle sur les différents paliers d’orientation, diffusée par les collèges et lycées, parvienne bien aux familles.

Pouvez-vous nous éclairer sur ce qu’est le portail APB ?

Depuis 2009, le portail national unique www.admission-postbac.fr permet à la fois d’informer sur les différentes formations en France et de déposer une candidature aux formations post-bac.

Ce dispositif poursuit trois enjeux :

  • Une harmonisation et une simplification des admissions
  • Une égalité de traitement quelles que soient les filières de formation
  • Une information fiable, claire et accessible à tous sur un même site grâce à un portail unique, notamment au travers d’un accompagnement et d’une aide aux choix des élèves tout au long de la procédure d’inscription.

Ce portail permet également le dialogue avec les « centres » de formation dans le cadre de l’orientation positive.

Enfin, pour l’Education nationale, cet outil vise à avoir une meilleure coordination des admissions, au travers d’un portail unique, dans le cadre d’un calendrier national harmonisé, en toute transparence, à partir des vœux hiérarchisés par les jeunes. Ce dispositif permet également aux services académiques une meilleure gestion des places vacantes à l’issue des différentes phases, notamment au bénéfice des jeunes non affectés.

Qui sont les personnes concernées par cette plateforme ?

Sont concernés par le portail APB

  • les élèves de terminale générale, technologique et professionnelle d’un établissement public ou privé sous contrat de l’Education Nationale, de l’Agriculture, du CNED, d’un CFA ;
  • les jeunes de moins de 26 ans qui, ayant eu leur Bac (ou diplôme équivalent), n’ont jamais fait d’études supérieures mais qui souhaitent, après un temps sabbatique, en entreprendre ;
  • certains bacheliers des années antérieures qui souhaitent réorienter leurs études.

Pouvez-nous nous en présenter le processus ainsi que les délais à respecter ?

Il y a 4 grandes étapes :

  • Une phase d’information à partir du 1er décembre, date d’ouverture du site et période dans laquelle le candidat ne peux pas formuler de vœux mais va chercher des renseignements sur les filières et les établissements figurant sur APB ;
  • A partir du 20 janvier 2014, la phase d’inscription internet et de saisie, validation (avant le 20 mars) et classement des vœux (jusqu’au 31 mai 2014), mais aussi d’envoi, le cas échéant, des dossiers papier (avant le 2 avril 2014) ;
  • Les 3 phases de proposition d’admission et de réponse du candidat : 12-17 juin, 26 juin–1er juillet et 14-19 juillet ;
  • La phase d’inscription administrative à partir du 12 juin.
  • A partir du 27 juin, commence la procédure complémentaire qui s’échelonne jusqu’au 15 septembre, qui permet . Les élèves qui ont oublié de se porter candidat avant le 20 mars ou qui n’ont eu aucune proposition d’admission sur leurs candidatures de postuler sur les places déclarées vacantes par les établissements.

Y a-t-il des nouveautés pour 2014 ?

Pour les néo-bacheliers, la procédure 2014 est identique à celle de 2013, au niveau des critères et priorités d’affectation. C’est à dire qu’en dehors des établissements classant eux-mêmes leurs candidats, les affectations se feront successivement selon les priorités suivantes : bacheliers de l’Académie, plus de 6 vœux en L1, classement relatif du vœu (c’est à dire par rapport aux vœux de licence), classement absolu du vœu (dans l’ensemble des vœux, toutes filières confondues) et, éventuellement, tirage au sort.

Par contre, pour les bacheliers des années antérieures souhaitant se réorienter via APB, il y a cette année quelques nouveautés : Les candidats en réorientation déjà inscrits à l’université ou en IUT et qui demandent une L1 passeront désormais par la procédure APB mais leurs candidatures seront traitées de façon spécifique. Le vivier de candidats en réorientation s’élargit par rapport à l’an dernier (ex: 1 élève inscrit en CPGE et demandant une L1 est désormais considéré comme un élève en réorientation). Les candidatures de candidats déjà inscrits dans une autre formation de l’enseignement supérieur eux aussi en réorientation seront également traitées de façon spécifique. Seuls, les néo-bacheliers de l’académie et les candidats jamais inscrits dans l’enseignement supérieur sont considérés désormais comme des candidats prioritaires.

Certains établissements peuvent-ils être rejoints sans passer par la procédure APB ?

Certaines écoles ne sont toujours pas accessibles par le portail APB : il s’agit de Dauphine, des Instituts d’Etudes Politiques (Paris et province), de la plupart des écoles de commerce privées ou consulaires, de certaines écoles privées d’ingénieurs, d’arts appliqués, de gestion, du transport, du notariat, de secrétariat.

Mais leur nombre diminue chaque année.